Santé du dragon barbu : atadenovirus (Wasting Disease, Star-Gazing)

0

Santé du dragon barbu

Le dragon barbu, également appelé agame barbu ou pogona, fait parti des plus robustes de tous les lézards, et est très bien adapté à la captivité. Cependant, une grave maladie virale à laquelle ils sont sujets est bien établie parmi les populations aux USA et dans plusieurs autres pays. Malheureusement, l’infection atadenovirus, aussi connue comme la maladie débilitante à contempler les étoiles, est incurable et difficile à détecter par les seuls symptômes. Ce virus afflige les geckos à queue grasse, les geckos léopards, les caméléons et autres reptiles, oiseaux et mammifères, mais les infections sont plus souvent diagnostiquées chez les dragons barbus.

Infection et transmission

Atadenoviruses est très contagieux et se propage par contact du corps et des outils ou des accessoires du terrarium mal nettoyés. Les femelles dragons barbus peuvent également passer l’infection à leurs bébés. Il existe des preuves que certains dragons barbus ont le virus tout en restant en bonne santé, et que la sensibilité varie selon les individus qui ne tombent malades.

Test

Atadenovirus est facilement détecté par l’analyse de l’ADN d’un écouvillon cloacal. En raison de la possibilité que les dragons barbus puissent avoir le virus sans être malades, des tests devraient être faits pour les animaux nouvellement acquis. Ceci est, bien sûr, d’autant plus important pour ceux qui élèvent des dragons barbus ou en gardent de grandes collections.

Symptômes

Détecter l’infection atadenovirus via les symptômes seuls est difficile, parce que les animaux individuels varient considérablement dans leurs réponses à l’infection atadenovirus. En outre, les symptômes les plus communs (perte de poids, selles molles / constipation, léthargie et gonflements) sont typiques d’un grand nombre de maladies non apparentées. La léthargie est particulièrement déroutante, puisque certains dragons barbus entrent dans un état de semi-dormance durant l’hiver, même s’ils sont au chaud. Hélas, il n’y a pas de moyen sûr de distinguer la léthargie d’atadenovirus sans un test d’ADN.

Si le virus progresse vers le système nerveux, le lézard peut présenter des symptômes plus définitifs, comme les tremblements de la pointe de la queue et des pattes. Le surnom de Star-Gazing découle de la position de la tête et de la queue vers le haut adoptée par certains individus atteints au système nerveux. L’infection atadenovirus peut également affaiblir le système immunitaire, et certains geckos sont alors souvent malades via des bactéries, des parasites intestinaux et d’autres micro-organismes apparemment sans rapport.

santé dragon barbu

Star-Gazing chez un bébé dragon barbu infecté par atadenovirus. Crédit photo : Kevin Wright, DVM.

En raison de leur taille, les jeunes dragons barbus présentent un problème particulièrement difficile, des animaux infectés meurent souvent sans aucune raison apparente. Les nouveau-nés et les jeunes qui ne parviennent pas à prendre du poids et qui sont inactifs (en prenant en compte de la variabilité normale) doivent être testés pour l’infection atadenovirus.

Traitement

Malheureusement, il n’y a actuellement pas de médicaments capables d’éliminer l’infection atadenovirus chez les dragons barbus. Le traitement consiste généralement à soutenir le système immunitaire par des antibiotiques (pour tuer d’autres micro-organismes), de la bonne nourriture et des suppléments. Certains dragons barbus peuvent souffrir de graves réactions occasionnelles, mais le traitement peut s’avérer utile et certains geckos vivront une vie normale. En général, cependant, les infections atadenovirus sont mortelles; un vétérinaire expérimenté devra être consulté quant à la meilleure façon de procéder.

Partager :

Les commentaires sont fermés.