gecko crete

3 raisons d’adopter un gecko à crête

Si vous êtes ici pour vous informer sur le gecko à crête, il y a probablement un certain nombre de choses que vous ne savez pas à son propos. Pour commencer, je ne suis pas un gars à gecko !!! Je suis un gars à serpent : j’aime la facilité d’entretien, le peu d’entretien et le peu de soin qu’ils nécessitent.

Je me suis passionné pour les geckos à crête après avoir appris à tel point ils sont différents des autres geckos / lézards. Voici les trois principales raisons (pratiques) qui m’ont incitées à me tourner vers le gecko à crête, et d’autres espèces comme le gecko gargouille.

raisons d'adopter un gecko à crête

 

3 raisons d’adopter un gecko à crête

 

 

1. Aucun équipement de chauffage n’est nécessaire

Sans blague. Ces geckos vivent bien entre 21 et 28 degré : plus chaud ce serait mauvais pour eux. J’incube même les œufs sur une étagère à température ambiante.

2. Les insectes ne sont pas nécessaires

Sans blague. Il existe un régime en poudre disponible dans le commerce (il suffit de le mélanger avec de l’eau) qui fournit tous les nutriments dont ils ont besoin. Il faut juste leur fournir de l’eau fraîche et de la nourriture tous les 3 jours ou plus et c’est tout. Je vous recommande tout de même de les nourrir avec des insectes à l’occasion, et sur une base régulière (au moins une fois par semaine) si les geckos se reproduisent.

3. Les geckos à crête ont rarement des problèmes de santé

J’ai pu avoir à peu près toutes les espèces de reptiles couramment achetables en magasin pour animaux de compagnie et le gecko à crête est, de loin, le plus “costaud”. Tant qu’il a un habitat à bonne température et une alimentation et de l’eau à disposition tous les jours, votre gecko à crête sera en forme ! Cela dit, n’achetez pas un gecko à crête pour vos enfants en vous attendant à le voir mourir dans quelques années. Ces geckos vivent facilement au moins 15-20 ans. Lire : problèmes de santé chez le gecko à crête.

3 raisons d'adopter un gecko à crête

Retour d’expérience d’un amateur de reptile : Anthony Caponetto.