Quels sont les avantages du viager ?

Le viager est un contrat de vente immobilière particulier, le vendeur conserve en effet la jouissance du bien mis en vente et reçoit une rente versée par l’acquéreur pendant toute la durée de son existence. Ce type de contrat offre de nombreux avantages aux deux parties prenantes. Nous allons analyser plus en détail ces avantages pour comprendre comment le viager peut être bénéfique pour le vendeur et l’acquéreur.

Les avantages pour le vendeur

  • Une sécurité financière : le vendeur percevra des rentes mensuelles sur le long terme ainsi que des intérêts capitalisés qui augmenteront sa sécurité financière.
  • Un complément de revenu : les rentes servent souvent à alimenter le budget du vendeur, ce qui permet de compléter ses autres sources de revenus ou même d’en constituer une.
  • Une exonération fiscale : la loi prévoit une exonération totale des rentes versées au vendeur. Cela signifie qu’il ne paiera pas d’impôts sur cette somme et profitera pleinement de l’argent reçu.

Les avantages pour l’acheteur

  • Une propriété facile à obtenir : avec le viager, il est possible d’acheter un bien immobilier sans avoir à payer la totalité à l’avance. Il suffit de verser une mise initiale et des rentes régulières pour acquérir le bien.
  • Des rentes déductibles : les rentes versées au vendeur sont déductibles des impôts de l’acheteur et peuvent donc contribuer à réduire le montant des impôts qu’il doit payer chaque année.
  • Un accès au crédit : dans certains cas, les banques acceptent les contrats viagers comme garanties, ce qui permet à l’acheteur de souscrire à un crédit et de financer ainsi l’achat.
Lire aussi :
Les meilleures idées de business écologiques pour un avenir durable et rentable
avantages et inconvénients du viager

Les inconvénients liés au viager

Bien que le viager offre de nombreux avantages, il existe également des inconvénients qui doivent être pris en compte.

  • Des risques pour le vendeur : lorsqu’un contrat viager est signé, le vendeur prend le risque que l’acheteur ne verse pas les rentes convenues. Cela peut entraîner des conséquences financières graves pour le vendeur si aucune solution n’est trouvée.
  • Des frais supplémentaires : les contrats viagers sont soumis à des taxes et à des frais de notaire qui peuvent être assez élevés. Il est donc important de bien tenir compte de ces coûts pour évaluer correctement le prix du bien.
  • Une forte volatilité : le prix du bien peut fluctuer fortement selon l’âge du vendeur et le montant de la rente. Une baisse du prix peut entraîner une perte pour l’acheteur si le contrat est rompu avant la fin de la durée convenue.

Le viager est un contrat qui peut être avantageux pour les deux parties prenantes. Il offre une sécurité financière et un complément de revenu pour le vendeur, tout en permettant à l’acheteur de devenir propriétaire de façon moins onéreuse. Toutefois, le risque de non-paiement des rentes et la forte volatilité des prix doivent être pris en compte afin de s’assurer que les deux parties tirent un maximum de bénéfices de l’accord conclu.