Comment attirer les insectes dans son jardin

Comment attirer les insectes dans son jardin : les utiles

Comment attirer les insectes dans son jardin

Tous les insectes ne sont pas mauvais et savoir qui est l’ami et qui est l’ennemi peut être plus important que jamais pour les jardiniers qui se posent souvent la question de savoir comment attirer les insectes dans son jardin !

En tant que jardinier, il n’y a rien de plus frustrant que de regarder votre précieuse récolte de légumes dévorée par les insectes ravageurs. Quelques vers à cornes peuvent ravager une rangée de tomates en une nuit. Heureusement, chaque ravageur a un prédateur et vous pouvez utiliser cette chaîne alimentaire naturelle à votre avantage.

Comment attirer les insectes dans son jardin : 8 conseils et astuces

Attirer des insectes utiles dans votre jardin peut éloigner les ravageurs embêtants, mais qu’est-ce qu’un insecte utile ? Autrement dit, c’est un insecte ou un arthropode qui aide à garder les plantes saines et prospères. Certains insectes mangent des ravageurs tels que les pucerons et les coléoptères. Certains établissent des relations parasitaires avec les ravageurs, tuant éventuellement leurs hôtes; tandis que d’autres aident à polliniser les cultures pour assurer une bonne récolte. Idéalement, vous devriez essayer d’attirer les 3 types d’insectes utiles dans votre jardin : les prédateurs, les parasitoïdes et les pollinisateurs. Ces conseils vous expliquent comment attirer les insectes dans son jardin :

1. Quels sont les bons insectes, quels sont les mauvais ?

Bien que tous les insectes puissent être souvent laids pour de nombreuses personnes, savoir quels sont les bons et les mauvais et attirer les bons pour manger les mauvais peut être un premier pas essentiel pour les jardiniers débutants qui essaient de cultiver une rose primée ou des tomates sans tache.

Vincent Albouy, entomologiste de formation, a partagé ce qu’il a appris dans deux livre qui aident à comprendre, prévenir, attirer et contrôler les insectes au jardin : un jardin pour les insectes et jardinez avec les insectes. Le deuxième notamment, possède plus de 80 fiches détaillées et des conseils précis avec toujours le même objectif : utiliser la nature au jardin plutôt que de s’opposer à elle. Ce sont de bons supports pour apprendre à les connaitre.

Il y a deux façons pour les jardiniers de distinguer les bons insectes des mauvais : l’observation et les recherches sur internet. Il faut en effet surveiller les insectes sur leurs plantes et voir ce qu’ils font. Pour distinguer les insectes nuisibles et bénéfiques, vous devez vous demander quels insectes mangent le jardin et lesquels le défendent. Réfléchissez également au sujet des dommages causés. Les trous ont-ils été faits au centre des feuilles ou sur les bords ? Et quand les dégâts se produisent-ils (les insectes sont-ils actifs la nuit ou le jour) ?

Si vous voyez l’insecte, prenez-le en photo et écrivez une courte description (quelque chose d’aussi simple que “en forme de bouclier avec des marques rouges”). Armé d’une photo, d’une description de l’insecte et de son activité, allez faire des recherches sur internet : il existe des sites d’identification d’insectes. Ou vous pouvez directement utiliser une application comme iNaturalist, c’est un peu le Shazam des animaux : on prend une photo et on obtient une proposition. Vous pouvez même utiliser Facebook en publiant votre photo avec vos votre description. Peut-être que vos amis jardiniers peuvent identifier l’insecte ou transmettre les informations à quelqu’un qui le peut.

Si vous avez identifié de mauvais insectes dans votre jardin, il est temps d’attirer les bons insectes.

2. Comment attirer les bons insectes dans son jardin

Faites votre jardin aussi diversifié que possible : les différents nectars et pollens attireront une variété d’insectes. Une richesse de plantes et d’insectes divers fait qu’ils créeront à leur tour un écosystème d’arrière-cour sain qui bénéficiera aux oiseaux, aux petits mammifères, aux reptiles et aux amphibiens.

Utilisez des plantes spécifiques pour attirer des insectes spécifiques : pour attirer les papillons machaons zèbres, par exemple, plantez des asiminiers trilobé (ou paw paw tree), la seule plante hôte de cette espèce de papillon.

Laissez quelques mauvaises herbes tant redoutées occasionnellement  : les mauvaises herbes ajoutent à la diversité des plantes et augmentent ainsi la variété d’insectes dans le jardin.

Laissez les légumes et les herbes se multiplier à chaque fois que c’est possible : c’est assez facile à faire en épluchant les feuilles des tiges de plantes telles que la roquette, le basilic et la bette à carde et en laissant la tige continuer à croître et à fleurir, attirant les insectes lorsqu’elle le fait.

Incluez les plantes dont les fleurs ont une forme de parapluie : les fleurs en forme de parapluie ont des grappes de très petites fleurs et sont accessibles aux minuscules guêpes parasitoïdes, qui se nourrissent de pucerons nuisibles, de chenilles et de larves de coléoptères. La fleur de millefeuille en est un exemple.

Plantez en couches verticales : placez des plantes comme l’alyssum et la cataire sous les roses pour attirer les insectes utiles comme les coccinelles et les chrysopes. Ces insectes utiles consomment du pollen dans leurs formes adultes tandis que leurs larves mangent des insectes nuisibles. Ce sont également des pollinisateurs efficaces.

Ne vous inquiétez pas des fourmis (sauf les fourmis de feu) : elles ajoutent au mutualisme des écosystèmes, récoltant et dispersant les semences et prolongeant la vie des populations végétales.

Réjouissez-vous des vers de terre : bien qu’ils ne soient pas des insectes, ils aèrent et améliorent le sol.

Si vous n’arrivez pas à attirer suffisamment de bons insectes dans votre jardin pour combattre les mauvais, il existe sur le marché des pesticides biologiques ainsi qu’une variété de savons insecticides qui sont sans danger pour les personnes et les animaux domestiques. Vous pouvez également fabriquer vos propres insecticides naturels.

3. Qu’est-ce qui attire les bons insecte

L’idéal est d’utiliser des herbes à fleurs et des fleurs sauvages pour attirer les insectes dans le jardin car les plantes à massif hybrides ont perdu certaines des caractéristiques qui attirent les insectes. Ces caractéristiques sont le nectar et le pollen. Voici quelques-unes des herbes, légumes et fleurs qui attireront une grande variété d’insectes :

  • La gypsophile
  • La carotte
  • L’aneth
  • La grande camomille
  • La verge d’or (solidago)
  • La lavande
  • La mélisse
  • Le souci
  • La moutarde
  • La capucine
  • Le persil
  • La carotte sauvage (daucus carota)
  • Le géranium rosat
  • La menthe verte
  • Le tournesol
  • L’alysson maritime
  • Le thym

4. Attention aux pesticides

Lorsque vous trouvez que votre brocoli est étouffé par des pucerons ou que votre courge est inondée de coléoptères, votre premier réflexe pourrait être de rechercher un pesticide chimique. Non ! Les pesticides à large spectre éliminent les bons aussi bien qu’ils éliminent les méchants. N’oubliez pas : vous essayez d’attirer plus d’insectes dans votre jardin, pas de tous les tuer. Tant qu’ils auront un approvisionnement alimentaire, les insectes utiles resteront en place. Ne les renvoyez pas en vaporisant des produits chimiques toxiques.

Ne soyez pas découragé si, lorsque vous commencez à essayer d’attirer des insectes utiles, vous trouvez également la population de ravageurs monter en flèche. Soyez patient. Les bons insectes ont besoin de temps pour s’installer. Par exemple, une fois que les coccinelles se sont tournées vers les pucerons ravageurs comme source de nourriture, elles s’accouplent, pondent des œufs et bientôt vous retrouverez votre brocoli sans parasites.

 Choisissez et utilisez les pesticides avec soin : bien que les insecticides chimiques doivent être utilisés avec prudence, parfois lorsqu’une épidémie grave se produit, vous devrez peut-être utiliser un pesticide pour la maîtriser rapidement. Si l’utilisation d’un pesticide ne peut être évitée, vous pouvez au moins limiter l’impact négatif sur les insectes utiles en sélectionnant les produits appropriés et en les utilisant avec précaution.

Dans la mesure du possible, choisissez un pesticide qui cible le ravageur plutôt qu’un insecticide à large spectre qui tue presque tout sur son passage. Veillez également à choisir des produits qui se dégradent rapidement et ont un impact résiduel plus court sur le cycle de vie des insectes. Dans la plupart des cas, les pesticides naturels tuent moins d’insectes utiles que les pesticides synthétiques de plus longue durée. Les huiles horticoles, les savons insecticides et les insecticides naturels (tels que les produits dérivés des pyréthrines ou du neem) maîtriseront votre problème de ravageurs sans causer de dommages à long terme à votre population d’insectes bénéfiques.

5. Plantez un insectarium

Comment attirer les insectes dans son jardin ? Avec un insectarium bien sûr ! Un insectarium est une parcelle de jardin spécialement réservée aux insectes. Les insectariums peuvent être des plates-bandes paysagères séparées plantées à proximité de votre jardin, ou plusieurs petites plantations intercalées entre les légumes.

Choisir la bonne variété de plantes attirera des insectes bénéfiques dans votre quartier d’insectes. Commencez par quelques floraisons précoces pour attirer les insectes utiles au début de la saison, avant même que vos cultures ne soient harcelées par les ravageurs. De nombreux insectes utiles importants, comme les papillons et les chrysopes, se nourrissent de pollen et de nectar à l’âge adulte. En fournissant des fleurs au début de la saison, vous inviterez ces insectes à temps pour libérer leur progéniture prédatrice des pucerons et des acariens.

Votre insectarium doit comprendre des plantes de différentes hauteurs. Les herbes à faible croissance comme le thym et l’origan donnent aux coléoptères un endroit où se cacher. Les fleurs plus hautes, comme les marguerites ou le cosmos, invitent les syrphides et les guêpes parasites à la recherche de nectar. Les mantes religieuses sont de grands mangeurs de ravageurs qui aiment se cacher entre les plantes qui donnent une bonne couverture.

Les fleurs ombelles et les fleurs composites constituent les sources de nourriture les plus attrayantes pour une variété d’insectes utiles. Les ombelles sont caractérisées par de minuscules fleurs en grappes qui offrent du nectar et du pollen exposés aux petits pollinisateurs comme les guêpes parasites. Ce groupe comprend l’achillée millefeuille, l’aneth, le fenouil et les carottes sauvages. Les fleurs composites, telles que les zinnias et les tournesols, attirent les plus grands pollinisateurs comme les mouches à toison et les guêpes prédatrices.

6. Les cinq meilleures familles de plantes pour les insectes utiles

Ces cinq familles de plantes sont idéales pour attirer des insectes utiles dans votre jardin :

* ASTÉRACÉES (Asteraceae) : agérate, aster, chrysanthème, cosmos, dahlia, souci, zinnia, etc.

* APIACÉES  (Apiaceae) : angélique, carvi, carotte, céleri, cerfeuil, ciguë aquatique, cumin, fenouil, persil, panais, daucus carota, ache odorante, carotte sauvage, carotte à gomme, panicaut, férule commune, persil de cerf, etc.

* LÉGUMINEUSES (Fabaceae) : haricot vert, haricot de Lima, haricot écarlate, pois chiche, fenugrec, lentille, lupin, sophora du Japon (ou arbre à miel), cotinus, soja, tamarinier, glycine, etc.

* BRASSICACÉES   (Brassicaceae) : roquette, chou de Chine, brocoli, chou, chou-fleur, chou cavalier, chou frisé, chou-rave, rutabaga, navet, raifort, capselle bourse-à-pasteur, cresson, moutarde blanche, radis sauvage, etc.

* VERBÉNACÉES (Verbenaceae) : La famille des Verbenacées, dont fait partie la verveine, comprend 31 genres et près de 920 espèces, dont la verveine citronnée, la verveine bleue, la verveine de Buenos-Aires et la verveine pourpre.

7. Fournissez une source d’eau

Si vous utilisez un arroseur pour arroser votre jardin, les flaques d’eau qui se forment devraient suffire à garder votre population d’insectes hydratée. Entre les arrosages (ou si vous utilisez un système d’irrigation au goutte à goutte), les insectes auront besoin d’une autre source d’eau. Vous pouvez faire un simple abreuvoir à l’aide d’une soucoupe et de quelques pierres. Assurez-vous de le reconstituer les jours secs. N’oubliez pas que la plupart des insectes utiles ont des ailes. Si l’eau n’est pas à proximité, ils décolleront à la recherche de ce dont ils ont besoin. Si vous voulez qu’ils continuent à travailler dans votre jardin, ne laissez pas sécher leur source d’eau.

8. Donnez une couverture aux habitants du sol

Certains insectes utiles restent au ras du sol, à la recherche de ravageurs vivant dans le sol. Les coléoptères terrestres, par exemple, grimpent rarement le feuillage à la recherche de quelque chose à manger; au lieu de cela, ils patrouillent le sol la nuit, grignotant des limaces et des vers gris. Pendant la journée, ces mini-bêtes nocturnes ont besoin d’un abri contre la chaleur et la lumière du soleil.

Faire des parterres de paillis permet aux coléoptères terrestres et autres insectes terrestres de trouver un refuge sûr pendant les heures les plus chaudes. Le paillis garde également le sol humide et empêche les insectes bénéfiques de perdre leur hydratation. Les pierres sont une autre bonne source de couverture amicale pour les insectes. De nombreux insectes prospèrent sous les surfaces planes et les pierres lorsqu’ils ne chassent pas les ravageurs.

Vous savez maintenant comment attirer les insectes dans son jardin. Avez-vous d’autres astuces pour attirer des insectes utiles dans le jardin ? Laissez un message dans les commentaires.