détecteur de fumée

Détecteur de fumée : il peut vous sauver la vie !

Une inattention ou un geste par mégarde peut très vite occasionner un incendie dans votre logement. Fort heureusement, il est possible d’éviter de tels incidents chez soi, en optant pour un dispositif comme le détecteur de fumée. Quel est son rôle ? Comment l’utiliser ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le détecteur de fumée.

Détecteur de fumée : quel est son rôle ?

Le détecteur de fumée joue deux rôles à savoir : détecter la fumée et déclencher un signal d’alarme. En effet, dès qu’un signe de fumée se manifeste, le dispositif se charge de sa détection immédiate et ensuite de lancer l’alerte afin que les dispositions soient prises le plus tôt possible. Les personnes présentes dans la pièce ont donc largement le temps de se rendre dans un endroit sécurisé.

Où placer un détecteur de fumée ?

Il est important de bien placer son détecteur de fumée dans les endroits qui optimiseront son efficacité comme les pièces de vie et le couloir. Il peut donc être placé au mur ou au plafond.

En règle générale, le dispositif doit être installé à proximité des sources potentielles de fumée et de la chambre pour lancer très tôt des signaux. Lorsque vous optez pour un détecteur de fumée qui doit être fixé au mur, placez-le à environ 15 à 30 cm au plafond. Veillez également à ce que le bas de détecteur soit plus en hauteur que les fenêtres et les poignées des portes.

Selon le logement dont vous disposez, vous pouvez placer autant de détecteurs de fumées que possible au centre du couloir (chaque 7,5 m). L’idéal est d’en installer au moins un par étage. Par ailleurs, l’espace à respecter pour une installation dans la chambre est de 3 m entre la porte et le détecteur de fumée. Tenez également compte des portes fermées, car, elles peuvent empêcher la progression de la fumée vers le dispositif.

détecteur fumée

Comment se déclenche le détecteur de fumée ?

Les manifestations d’un début de fumée sont repérables de diverses manières par le dispositif. En effet, il existe deux grandes catégories de détecteur de fumée : le détecteur optique et le détecteur ionique.

Encore appelé détecteur photoélectrique, le détecteur optique est doté d’un système de détection optique (LED) et d’un capteur photo-électrique dont le rôle est de contrôler le signal. Lorsqu’il n’y a aucune présence de fumée, la lumière reste constante et stable. Mais, dès qu’une fumée se manifeste, l’intensité lumineuse change. Ce qui déclenche automatiquement la sirène. Ce type de détecteur de fumée est le plus utilisé dans les logements.

Le détecteur ionique quant à lui, est composé de deux électrodes reliées entre elles par un courant électrique. Lorsqu’une fumée se manifeste, l’intensité du signal se modifie, occasionnant ainsi le déclenchement de l’alarme.

Que dit la loi sur le détecteur de fumée ?

Selon la loi n° 2010-238 du 9 mars 2010, les lieux d’habitation doivent obligatoirement disposer d’un détecteur de fumée, également appelé “détecteurs avertisseurs autonomes de fumée” (DAAF). Le respect de cette mesure a été rendu obligatoire depuis le 8 mars 2015 par la loi française.

Avoir un détecteur de fumée dans votre logement est une obligation. Faites appel à un professionnel pour en installer un. Votre vie en dépend !