gaspillage eau

Eau : le grand gaspillage

La Terre est recouverte à près de 70 % d’eau. Vous n’êtes certainement pas sans savoir qu’elle est qualifiée de « planète bleue ». Le moins qu’on puisse dire, c’est donc que nous avons de l’eau en abondance. Pourtant, des experts affirment que l’approvisionnement en eau potable sera bien assez tôt une source de conflits. Effectivement, la mauvaise gestion de l’eau dont nous faisons montre au quotidien, l’évolution rapide de la démographie et le réchauffement climatique sont autant d’éléments qui rendent l’approvisionnement en eau toujours plus difficile pour certains. De nombreuses personnes se questionnent sur ce qu’elles peuvent faire pour améliorer la situation. À travers certaines de vos habitudes quotidiennes, vous contribuez énormément au gaspillage de cette ressource précieuse qu’est l’eau. Focus donc sur les points où votre utilisation de l’eau potable pourrait être optimisée.

Le lavage auto

Que ce soit dans des stations haute pression, des portiques ou encore dans votre jardin avec un jet, le lavage auto rime avec utilisation excessive d’eau. Il faut savoir qu’en lavant votre véhicule à domicile, vous frôlez très facilement les 300 litres, ce qui est tout simplement énorme. Dans le même temps, en faisant attention, vous pouvez réaliser la même opération chez vous en consommant moins de 50 litres. Au-delà du bien commun, dites-vous qu’en gérant de façon parcimonieuse l’eau, vous faites surtout des économies.

Pour aller plus loin, optez pour une franchise de lavage auto innovante cette alternative est miraculeuse en ce sens que votre véhicule est nettoyé sans eau. De fait, au lieu de se servir d’un volume démesuré d’eau, il est possible de s’équiper de machines vapeur, de chiffons microfibres et d’aspirateurs entre autres pour nettoyer une voiture. Cette option est assurément la plus économique de toutes tout en garantissant un nettoyage parfait.

lavage auto

L’entretien du jardin

Le gaspillage d’eau s’articule également autour de la vie de nos jardins. Effectivement, des quantités folles d’eau sont gaspillées pour l’arrosage. Pour pallier cela, il est dans un premier temps nécessaire de faire un choix de plantes adaptées à votre région. En effet, il est par exemple absurde de planter des végétaux excessivement nécessiteux en eau à l’image de la bruyère dans une région aride. Dans un environnement pareil, vous seriez plutôt bien avisé d’installer des plantes ayant une résistance accrue à la sécheresse.

Ce sont des végétaux dont les racines vont profondément dans le sol et qui ne nécessitent donc pas beaucoup d’eau. C’est notamment le cas de l’agave, du thym, du laurier rose ou encore de la lavande. Un jardin adapté participe ainsi à réduire considérablement vos dépenses en eau. Qui plus est, il est possible de récupérer l’eau de pluie pour arroser les plantes. Le pH de cette eau est d’ailleurs légèrement acide, ce qui est très bénéfique pour les plantes. Il vous suffit pour cela d’acheter un récupérateur d’eau et de laisser faire la pluie, très facile d’utilisation, ce dispositif est de plus en plus installé dans les jardins.

Pour le reste, il est possible d’économiser de l’eau à travers quelques petites astuces. Une première belle idée est l’installation d’un système d’arrosage goutte à goutte. Vous régulerez ainsi la quantité d’eau et vous optimiserez l’arrosage. Le binage est une autre idée brillante qui vaut deux arrosages. Il consiste à retourner légèrement la terre et la rend ainsi plus perméable. Les végétaux sont alors mieux irrigués. Nous vous suggérons également d’arroser le matin. Vous éviterez ainsi qu’une bonne partie de l’eau ne s’évapore. Ce sont là quelques astuces banales du quotidien, pourtant leur application améliorera l’entretien de votre jardin et votre consommation en eau.

La douche au lieu du bain

Une autre source de gaspillage non négligeable est le bain. Il est bien vrai que les bains sont relaxants. Pouvoir se prélasser dans l’eau vous permet très certainement d’évacuer le stress. Toutefois, c’est deux à trois fois plus d’eau que nécessaire pour une douche. Effectivement, une douche ne nécessitera qu’environ 50 litres d’eau tandis que le bain avoisinera les 200 litres. L’écart est donc énorme et le choix devrait être vite fait. Il est de ce fait essentiel, par souci d’économie, de couper court aux bains.

À défaut, vous pourriez tout de même faire l’effort de privilégier les douches autant que possible. Nous vous suggérons de prendre des douches au quotidien et de réserver les bains pour des moments exceptionnels de relaxation.

dessin baignoire

Quelques bonnes habitudes à avoir

Les économies d’eau passent souvent par des gestes quotidiens, mais dont l’impact sur la consommation d’eau est réel. Vous pouvez donc récupérer les eaux usées afin d’en faire un usage réfléchi. Effectivement, nous consommons beaucoup d’eau, mais avons-nous toujours besoin qu’elle soit potable ? La réponse est non. L’eau utilisée pour laver des légumes pourrait par exemple être récupérée pour arroser des plantes. L’eau de douche peut être récupérée pour les toilettes.

Dans la même optique, il est nécessaire de développer certains réflexes. Le premier est celui de fermer les robinets. Il peut sembler banal, mais combien de fois n’avez-vous pas oublié de fermer le robinet alors que vous vous brossiez les dents ? Il est donc nécessaire de développer ce geste et de le rendre automatique. De même, pensez à vérifier régulièrement votre compteur. En suivant constamment l’évolution de la consommation, vous aurez plus de facilité à détecter une fuite dans les canalisations.

Une autre pratique que vous devriez revoir est l’utilisation du lave-vaisselle. Il est vrai qu’avec cet accessoire, la vaisselle est beaucoup plus agréable, beaucoup plus pratique. Toutefois, l’appareil se servira en moyenne de plus de 100 litres d’eau par cycle. En parallèle, la vaisselle à la main ne nécessitera qu’une vingtaine de litres. Il vous revient alors de peser le pour et le contre afin d’estimer ce qui importe le plus pour vous : faire la vaisselle sans bouger le petit doigt ou économiser 80 litres d’eau au quotidien.

Il s’agit donc majoritairement de gestes simples qui ne vous coûtent en général rien et qui n’empiètent absolument pas sur votre confort. Pourquoi donc ne pas faire cet effort ? Il ne revient alors qu’à vous de faire le bon choix.