braconnage éléphants

Les éléphants apprennent-ils à éviter les braconniers ?

braconnage éléphants

Le parc national des Virunga en République démocratique du Congo est probablement mieux connu pour ses gorilles de montagne qui habitent les régions du sud. Mais le plus ancien parc d’Afrique est également l’un des rares endroits où se rencontrent à la fois les éléphants de la savane ainsi que les éléphants de forêt aux petites oreilles rondes et aux défenses droites pointues vers le bas. Parfois même se mélangeant.

Il faut sauver les éléphants

Si les habitants des Virunga sont légendaires, les défis du parc le sont aussi. Des décennies de guerre ont fait des victimes. Plus tôt cet été, onze rangers ont été tués après avoir été attaqués par une armée combinée de rebelles en uniforme et de Maï Maï, nus, à l’exception du charme qu’ils portent pour les protéger des balles.

Quatre millions de personnes vivent dans et autour du parc et au moins trois groupes de milices rebelles s’attaquent aux ressources du parc, mettant ainsi en danger la vie des animaux et des gardes forestiers.

En conséquence, la population d’éléphants des Virunga est passée d’environ 8 000 individus dans les années 80 à seulement 400 aujourd’hui.

Les éléphants apprennent-ils à éviter les braconniers ?

À la fin du mois de juillet, Save the Elephants, basé au Kenya, a été invité à placer des colliers de traçage sur plusieurs éléphants dans l’espoir de protéger les derniers troupeaux des Virunga des braconniers. Les colliers permettent de surveiller en temps réel les mouvements des éléphants. Ils sont facilement visualisables sur les systèmes Google Earth et inestimables pour les responsables de la sécurité qui planifient l’emplacement des patrouilles afin de protéger efficacement les troupeaux.

Alors qu’ils étaient sur le terrain, Save the Elephants a remarqué quelque chose d’intéressant dans le comportement des éléphants. Serait-ce une adaptation au braconnage ?

 Les éléphants distinguent les gardes forestiers des braconniers

«Plusieurs familles d’éléphants se sont regroupées autour des postes de garde, suggérant qu’elles avaient appris à distinguer les rangers lourdement armés comme inoffensifs, par opposition aux braconniers. Dans une zone touchée par les rebelles, les éléphants avaient adopté un poste de contrôle où les camions chargés de charbon de bois et de feuillus grondaient de temps en temps. Pourtant, les éléphants ont senti qu’ils étaient en sécurité et se sont approchés des voleurs.», Explique Iain Douglas-Hamilton , fondateur de Save the Elephants, basé au Kenya.

Les éléphants pouvant distinguer les rangers des braconniers ne seront probablement pas une surprise pour les admirateurs de ce pachyderme. Les éléphants sont intelligents, sensibles, loyaux et conscients. Leur comportement me rappelle les gorilles qui ont appris à démonter les pièges de braconnier.

Je suis impressionné et ravi par les adaptations de ces animaux, mais aussi triste que tout ce que nous avons entrepris de faire n’ait guère freiné l’épidémie de braconnage, laissant ces animaux le découvrir par eux-mêmes.

Et vous, que pensez-vous de ce nouveau comportement des éléphants ?