Les engagements à prendre en compte avant d’adopter un animal de compagnie

En France, une nouvelle réglementation voit le jour concernant l’adoption des animaux de compagnie. Cette réglementation stipule l’engagement de nourrir, d’offrir les soins vétérinaires nécessaires et l’espace de vie adéquate pour l’animal adopté. Celle-ci consiste à signer un certificat d’engagement et de connaissance avant l’adoption d’un animal de compagnie.

Il vaut mieux renoncer à toute adoption d’un animal de compagnie si on n’est pas prêt à s’engager à le traiter correctement.

L’engagement d’assurer la santé de l’animal

Dans ce certificat d’engagement et de connaissance, la personne qui souhaite faire l’adoption d’un animal de compagnie doit s’engager à assurer sa santé et son bien-être. Ce qui se résume à vérifier périodiquement l’état de santé et l’état physique de l’animal quand c’est nécessaire. Cela implique également de nourrir et d’entretenir correctement l’animal. L’engagement consiste aussi à assurer le coût des soins vétérinaires dont les animaux ont besoin. Ces soins comprennent essentiellement les vaccinations et les traitements contre les parasites externes et internes.

Pour rappel, c’est une nouvelle réglementation mise en vigueur pour assurer la santé d’un animal de compagnie adopté. D’ailleurs, c’est un engagement que toute personne désirant adopter un animal (chien, chat, ou autre) doit prendre conscience. En France, de nombreux animaux sont fréquemment abandonnés, car les maitres n’arrivent pas à subvenir aux frais de soins vétérinaires de leurs chiens et chats en plus de les nourrir. Ainsi, il est important de prendre conscience de cet engagement avant l’adoption d’un chat ou chien ou autre animal de compagnie.

L’engagement d’offrir l’espace de vie idéal pour l’animal de compagnie

Avant l’adoption des animaux de compagnie, chat ou chien, il faut prendre conscience des responsabilités qui reviennent au futur propriétaire, notamment leur espace de vie. Celui-ci est également inclus dans le certificat d’engagement et de connaissance que le futur maitre doit signer.

Il devra assurer la santé de l’animal en lui offrant un espace de vie adéquat. C’est pourquoi, le futur maitre doit se renseigner sur l’environnement idéal pour l’animal de compagnie qu’il va adopter. Une démarche pendant laquelle il devra préparer son emplacement dans la maison. À titre d’exemple, pour un chat, le maître doit préparer les matériels suivants :

  • Un lit pour chat ;
  • Une litière pour chat ;
  • Un gobelet pour chat ;
  • Une gamelle pour chat.

En effet, ces matériels sont indispensables pour offrir un espace de vie qui répond favorablement aux conditions de vie de ce type d’animaux de compagnie. Idem pour les chiens, il leur faudra des matériels spécifiques pour leur offrir le meilleur des traitements.

Lire aussi :
Geckos et salamandres : quelles sont les similitudes et différences?

L’engagement de couvrir les coûts et les efforts de maintenance associés à l’adoption d’un animal

En France, de nombreux animaux de compagnie sont mal entretenus, quitte à en mourir. Par conséquent, cette nouvelle réglementation comprend également l’engagement à bien entretenir le chat ou le chien ou autres animaux de compagnie. Dans ce cas, entretenir correctement les animaux de compagnie est important afin qu’ils puissent vivre aussi longtemps que possible. Ainsi, les propriétaires potentiels doivent prendre en compte les coûts et les efforts de maintenance associés à l’adoption.

Les aliments, les brosses, les jouets et les frais vétérinaires sont des dépenses courantes liées à l’adoption et à la possession d’un animal domestique. Les animaux ont également besoin de faire des séances d’exercice régulières, d’être brossés et de recevoir des soins d’hygiène appropriés. En outre, les propriétaires doivent s’assurer qu’ils disposent de l’espace et des moyens nécessaires pour offrir un environnement sûr et confortable à leur animal domestique. Pour rappel, cet engagement est également inclus dans le certificat à signer avant l’adoption d’un animal de compagnie.

La garde des animaux en cas d’absence

En France, le taux de mortalité des animaux de compagnie a augmenté cette année, car certains propriétaires oublient de faire garder leur animal en leur absence. En fait, les animaux de compagnie comme les chiens et les chats ont l’habitude de faire leur balade quotidienne. Même sans la présence de leur maitre, certains animaux se risquent à sortir pour faire tout seul leur promenade.  De ce fait, le certificat comprend également un engagement de faire garder les animaux de compagnie, chien ou chat, en cas d’absence.

D’ailleurs, c’est une geste de responsabilité que tout le monde connait très bien en France.  Cependant, la plupart des maîtres des chiens et des chats font exprès d’ignorer ce devoir.

L’adoption d’un chat ou chien ou autres animaux de compagnie est régi par une nouvelle réglementation qui souligne particulièrement sa volonté à s’engager. Le but de cette nouvelle règle en France étant de pousser les futurs maitres à lutter contre la maltraitance des animaux de compagnie sans les abandonner. Ainsi, toute personne qui veut adopter des animaux de compagnie doivent signer un certificat d’engagement et de connaissance 7 jours avant l’adoption.