reflux gastrique

Reflux gastrique (brûlures d’estomac) : remèdes naturels

Le reflux gastrique affecte plus de 4 millions de personnes rien qu’en France. Quiconque se promène dans une allée de pharmacie où sont exposés des antiacides devinera probablement que le double de ce nombre est sans doute accablé par cette maladie inconfortable et persistante. Le grand nombre de remèdes différents pour les brûlures d’estomac et l’indigestion acide est incroyable. Les gens prennent ces médicaments en vente libre comme des bonbons dans le but de se débarrasser de symptômes inconfortables, ignorant totalement que le reflux acide répond plus rapidement aux remèdes de médecine alternative. Si un médicament en vente libre n’aide pas, ils en essaient un autre, puis un autre… n’importe quoi qui pourrait soulager !

Savez-vous ce que contiennent ces remèdes en vente libre ? Si vous êtes comme la plupart des gens, vous ne prenez pas la peine de lire la liste des ingrédients (ou la liste des effets secondaires). Oui, les médicaments en vente libre peuvent avoir des effets secondaires, tout comme les médicaments sur ordonnance. Malheureusement, beaucoup de personnes souffrant de reflux gastrique ne connaissent pas les médecines alternatives disponibles pour leurs symptômes. Elles pourraient se sauver des souffrances inutiles si elles le faisaient, car ces médicaments facilement obtenus peuvent en fait aggraver leur état général en…

  • Provoquant un “rebond d’acide” : plus d’acide gastrique se forme une fois qu’une dose d’antiacide s’est dissipée.
  • Dérangeant le système digestif en empêchant le corps d’absorber les vitamines et le calcium des aliments.

Le simple fait de changer vos habitudes alimentaires ou votre façon de dormir peut réduire vos symptômes de brûlures d’estomac, améliorant ainsi votre qualité de vie.

Qu’est-ce que le reflux gastrique et quels sont les symptômes ?

Le reflux gastrique (ou acide) se produit lorsque l’acide gastrique est poussé dans l’œsophage, qui est le tube qui transporte les aliments et les boissons de la bouche à l’estomac.

Certains reflux sont totalement normaux et inoffensifs, ne provoquant généralement aucun symptôme. Mais quand cela arrive trop souvent, cela brûle l’intérieur de l’œsophage.

On estime que 14 à 20% de tous les adultes ont un reflux sous une forme ou une autre.

Le symptôme le plus courant du reflux gastrique est connu sous le nom de brûlures d’estomac, qui sont une sensation de brûlure douloureuse dans la poitrine ou la gorge.

Les chercheurs estiment qu’environ 7% des français souffrent de brûlures d’estomac quotidiennement. Parmi ceux qui souffrent régulièrement de brûlures d’estomac, 20 à 40% reçoivent un diagnostic de reflux gastro-œsophagien, qui est la forme la plus grave de reflux acide. C’est le trouble digestif le plus courant en Europe.

En plus des brûlures d’estomac, les symptômes courants du reflux comprennent un goût acide à l’arrière de la bouche et des difficultés à avaler. Les autres symptômes comprennent la toux, l’asthme, l’érosion dentaire et l’inflammation des sinus.

Continuez votre lecture pour découvrir des moyens naturels pour réduire votre reflux gastrique et vos brûlures d’estomac…

1. Ne mangez pas trop

Là où l’œsophage s’ouvre dans l’estomac, il y a un muscle en forme d’anneau appelé sphincter œsophagien inférieur. Il agit comme une valve et est censé empêcher le contenu acide de l’estomac de remonter dans l’œsophage. Il s’ouvre naturellement lorsque vous avalez, éructez ou vomissez. Sinon, il devrait rester fermé.

Chez les personnes souffrant de reflux gastrique, ce muscle est affaibli ou dysfonctionnel. Un reflux acide peut également se produire lorsqu’il y a trop de pression sur le muscle, provoquant la compression de l’acide à travers l’ouverture.

Sans surprise, la plupart des symptômes de reflux surviennent après un repas. Il semble également que des repas plus copieux puissent aggraver les symptômes de reflux.

Une étape qui aidera à minimiser le reflux acide est d’éviter de manger de gros repas.

2. Perdez du poids

Le diaphragme est un muscle situé au-dessus de votre estomac. Chez les personnes en bonne santé, le diaphragme renforce naturellement le sphincter œsophagien inférieur.

Comme mentionné précédemment, ce muscle empêche des quantités excessives d’acide gastrique de s’infiltrer dans l’œsophage.

Cependant, si vous avez trop de graisse abdominale, la pression dans votre abdomen peut devenir si élevée que le sphincter œsophagien inférieur est poussé vers le haut, loin du support du diaphragme. Cette condition est connue sous le nom de hernie hiatale. La hernie hiatale est la principale raison pour laquelle les personnes obèses et les femmes enceintes ont un risque accru de reflux et de brûlures d’estomac.

Plusieurs études d’observation montrent que les kilos en trop dans la région abdominale augmentent le risque de reflux. Des études contrôlées soutiennent cela, montrant que la perte de poids peut soulager les symptômes de reflux. Perdre du poids devrait être l’une de vos priorités si vous vivez avec un reflux gastrique en permanence.

3. Suivez un régime pauvre en glucides

Les régimes à faible teneur en glucides peuvent soulager les symptômes de reflux acide. Les scientifiques soupçonnent que les glucides non digérés peuvent provoquer une prolifération bactérienne et une pression élevée à l’intérieur de l’abdomen. Certains pensent même que cela peut être l’une des causes les plus courantes de reflux acide.

Des études indiquent que la prolifération bactérienne est causée par une digestion et une absorption des glucides altérées. Avoir trop de glucides non digérés dans votre système digestif vous rend gazeux et gonflé. Cela a aussi tendance à vous faire éructer plus souvent.

À l’appui de cette idée, quelques petites études indiquent que les régimes pauvres en glucides améliorent les symptômes de reflux. De plus, un traitement antibiotique peut réduire considérablement le reflux acide, éventuellement en diminuant le nombre de bactéries productrices de gaz. Dans une étude, les chercheurs ont donné aux participants des suppléments de fibres prébiotiques qui favorisaient la croissance de bactéries productrices de gaz. Les symptômes de reflux se sont aggravés en conséquence.

4. Limitez votre consommation d’alcool

La consommation d’alcool peut augmenter la gravité du reflux acide et des brûlures d’estomac. L’alcool aggrave les symptômes en augmentant l’acide gastrique, en relaxant le sphincter œsophagien inférieur et en altérant la capacité de l’œsophage à se débarrasser de l’acide. Des études ont montré qu’une consommation modérée d’alcool peut même provoquer des symptômes de reflux chez les personnes en bonne santé.

Des études contrôlées montrent également que boire du vin ou de la bière augmente les symptômes de reflux, par rapport à l’eau ordinaire.

5. Ne buvez pas trop de café

Des études montrent que le café affaiblit temporairement le sphincter inférieur de l’œsophage, augmentant le risque de reflux gastrique. Certaines preuves indiquent que la caféine est un possible coupable. Semblable au café, la caféine affaiblit le sphincter œsophagien inférieur. De plus, il a été démontré que la consommation de café décaféiné réduit le reflux par rapport au café ordinaire. Cependant, une étude qui a donné de la caféine aux participants dans l’eau n’a pas pu détecter les effets de la caféine sur le reflux, même si le café lui-même a aggravé les symptômes.

Ces résultats indiquent que des composés autres que la caféine peuvent jouer un rôle dans les effets du café sur le reflux acide. Le traitement et la préparation du café pourraient également être impliqués. Néanmoins, bien que plusieurs études suggèrent que le café peut aggraver le reflux acide, les preuves ne sont pas entièrement concluantes.

Une étude n’a trouvé aucun effet indésirable lorsque les patients souffrant de reflux acide consommaient du café juste après les repas, par rapport à une quantité égale d’eau chaude. Cependant, le café a augmenté la durée des épisodes de reflux entre les repas.

De plus, une analyse des études d’observation n’a révélé aucun effet significatif de la consommation de café sur les symptômes autodéclarés du reflux gastro-œsophagien.

Pourtant, lorsque les signes de reflux acide ont été étudiés avec une petite caméra, la consommation de café était liée à des dommages acides plus importants dans l’œsophage. La question de savoir si la consommation de café aggrave le reflux acide peut dépendre de l’individu. Si le café vous donne des brûlures d’estomac, évitez-le ou limitez-le.

6. Mâchez un chewing-gum

Une étude montrent que le chewing-gum réduit l’acidité de l’œsophage. La gomme contenant du bicarbonate semble être particulièrement efficace. Ces résultats indiquent que le chewing-gum (et l’augmentation associée de la production de salive) peuvent aider à éliminer l’acide de l’œsophage. Mais cela ne réduit probablement pas le reflux lui-même.

7. Évitez l’oignon cru

Une étude chez des personnes souffrant de reflux gastrique a montré que manger un repas contenant de l’oignon cru augmentait considérablement les brûlures d’estomac, le reflux acide et les éructations par rapport à un repas identique qui ne contenait pas d’oignon.

Des éructations plus fréquentes pourraient suggérer que plus de gaz est produit en raison des quantités élevées de fibres fermentescibles dans les oignons.

Les oignons crus peuvent également irriter la muqueuse de l’œsophage, provoquant une aggravation des brûlures d’estomac.

Quelle que soit la raison, si vous avez envie de manger de l’oignon cru, évitez-le.

8. Limitez votre consommation de boissons gazeuses

Il est parfois conseillé aux patients atteints de reflux gastrique et de brûlures d’estomac de limiter leur consommation de boissons gazeuses.

Une étude observationnelle a révélé que les boissons gazeuses étaient associées à une augmentation des symptômes de reflux acide.

En outre, des études contrôlées montrent que boire de l’eau gazeuse ou du cola affaiblit temporairement le sphincter œsophagien inférieur, par rapport à l’eau ordinaire.

La raison est le dioxyde de carbone dans ces boissons, qui pousse les gens à éructer plus souvent : un effet qui peut augmenter la quantité d’acide s’échappant dans l’œsophage.

9. Ne buvez pas trop de jus d’agrumes

Dans une étude portant sur 400 patients atteints de reflux gastrique, 72% ont rapporté que le jus d’orange ou de pamplemousse avait aggravé leurs symptômes de reflux acide.

L’acidité des agrumes ne semble pas être le seul facteur contribuant à ces effets. Le jus d’orange avec un pH neutre semble également aggraver les symptômes.

Étant donné que le jus d’agrumes n’affaiblit pas le sphincter œsophagien inférieur, il est probable que certains de ses constituants irritent la muqueuse de l’œsophage.

Bien que le jus d’agrumes ne provoque probablement pas de reflux acide, il peut aggraver temporairement vos brûlures d’estomac.

10. Envisagez de manger moins de chocolat

Il est parfois conseillé aux patients atteints de reflux acide d’éviter ou de limiter leur consommation de chocolat. Cependant, les preuves de cette recommandation sont faibles.

Une petite étude non contrôlée a montré que la consommation de 100g de chocolat affaiblissait le sphincter œsophagien inférieur.

Une autre étude contrôlée a révélé que la consommation d’une boisson au chocolat augmentait la quantité d’acide dans l’œsophage, par rapport à un placebo.

Néanmoins, des études supplémentaires sont nécessaires avant de pouvoir tirer des conclusions solides sur les effets du chocolat sur les symptômes de reflux.

11. Évitez la menthe autant que possible

La menthe poivrée et la menthe verte sont des herbes couramment utilisées pour aromatiser les aliments, les bonbons, le chewing-gum, le bain de bouche et le dentifrice.

Ce sont également des ingrédients populaires dans les tisanes.

Une étude contrôlée chez des patients atteints de reflux gastrique n’a trouvé aucune preuve des effets de la menthe verte sur le sphincter œsophagien inférieur. Pourtant, l’étude a montré que de fortes doses de menthe verte peuvent aggraver les symptômes de reflux acide, probablement en irritant l’intérieur de l’œsophage.

Si vous sentez que la menthe aggrave vos brûlures d’estomac, évitez-la.

12. Élevez la tête de votre lit

Certaines personnes éprouvent des symptômes de reflux pendant la nuit. Cela peut perturber la qualité de leur sommeil et les empêcher de s’endormir.

Une étude a montré que les patients qui soulevaient la tête de leur lit avaient significativement moins d’épisodes et de symptômes de reflux, par rapport à ceux qui dormaient sans élévation. De plus, une autre analyse d’études contrôlées a conclu que l’élévation de la tête du lit est une stratégie efficace pour réduire les symptômes de reflux acide et les brûlures d’estomac la nuit.

13. Ne mangez pas dans les 3h précédent le coucher

Il est généralement conseillé aux personnes souffrant de reflux gastrique d’éviter de manger dans les trois heures avant de s’endormir.

Bien que cette recommandation ait du sens, il existe peu de preuves pour la soutenir.

Une étude chez des patients atteints de reflux gastrique a montré que le fait de prendre un repas tard le soir n’avait aucun effet sur le reflux acide, par rapport à un repas avant 19 heures.

Cependant, une étude observationnelle a révélé que manger près de l’heure du coucher était associé à des symptômes de reflux plus importants lorsque les gens allaient dormir. D’autres études sont nécessaires avant de pouvoir tirer des conclusions solides sur l’effet des repas tard le soir sur le reflux acide. Cela peut aussi dépendre de l’individu.

14. Ne dormez pas sur le côté droit

Plusieurs études ont montré que dormir sur le côté droit peut aggraver les symptômes de reflux la nuit. La raison n’est pas tout à fait claire, mais est peut-être expliquée par l’anatomie.

L’œsophage pénètre dans le côté droit de l’estomac. En conséquence, le sphincter œsophagien inférieur se situe au-dessus du niveau d’acide gastrique lorsque vous dormez sur le côté gauche. Lorsque vous vous couchez sur le côté droit, l’acide gastrique recouvre le sphincter œsophagien inférieur. Cela augmente le risque de fuite d’acide et de reflux.

De toute évidence, cette recommandation peut ne pas être pratique, car la plupart des gens changent de position pendant qu’ils dorment. Pourtant, vous reposer sur le côté gauche peut être plus confortable lorsque vous vous endormez.

15. Options naturelles contre les brûlures d’estomac

Croyez-le ou non, l’ail est l’un des meilleurs remèdes naturels contre le reflux acide. La plupart des gens penseraient le contraire, mais l’ail tue efficacement les bactéries dans l’estomac qui peuvent être responsables de l’inflammation de cet organe.

Une étude a également révélé que boire du jus de céleri peut provoquer la production d’acide chlorhydrique par la muqueuse de l’estomac, ce qui est vital pour la digestion. Il augmente l’acide gastrique de manière naturelle, ce qui met fin aux brûlures d’estomac et au reflux acide avec un minimum d’effort. Pris comme un médicament liquide, une simple cuillère à soupe 30 à 40 minutes avant un repas fait l’affaire. Le jus d’un chou cru, qui contient du soufre, est également très utile pour soulager les problèmes de digestion de toute sorte. La vitamine B12, le complexe de vitamine B12 et tout type de probiotiques sont très utiles pour réduire et prévenir le reflux acide.

Le reflux gastrique est facile à comprendre lorsque l’on découvre les médecines alternatives. De plus en plus de personnes empruntent la voie naturelle pour protéger leur santé, et la médecine alternative en est un excellent exemple.