Types de pollution : les principales sources de contamination

La pollution est un des fléaux qui menace le monde. On estime que plus de 40 % des rivières, lacs et autres cours d’eau sont pollués par diverses substances chimiques.

Différents types de pollution peuvent se retrouver en milieu naturel ou urbain, à savoir la pollution atmosphérique, la pollution des sols, la pollution des eaux, la pollution sonore et la pollution lumineuse. Nous allons voir ensemble les principales sources de ces différents genres de contamination.

Pollution atmosphérique

Le plus grand fauteur de la pollution atmosphérique reste les émissions des activités industrielles telles que l’utilisation des combustibles fossiles tels que le charbon, le pétrole et le gaz dans les centrales thermiques. L’agriculture a un poids non négligeable dans ce domaine car elle est responsable de l’émission de particules comme les oxydes d’azote et le dioxyde de soufre.

De plus, les véhicules à moteur – surtout automobiles – contribuent grandement à la hausse des concentrations en monoxyde de carbone, ozone troposphérique, hydrocarbures aromatiques polycycliques et autres. Les conditions climatiques peuvent également être un facteur aggravant tel que les fortes chaleurs qui favorisent la formation de smog photochimique.

Pollution des sols

Cette forme de pollution est principalement due aux déchets industriels et agricoles, aux produits phytosanitaires et fertilisants, et aux rejets d’effluents des usines. Lorsque ces composés sont libérés dans le sol, ils peuvent provoquer une contamination des nappes phréatiques.

La pollution des sols peut encore être causée par des activités humaines comme le brassage des terres (par exemple pour construire des routes), la pollution des véhicules à moteur et le déversement d’hydrocarbures. Dans certains cas, la pollution des sols peut être due à des catastrophes naturelles telles qu’inondations, séismes et tsunamis.

Pollution des eaux

La pollution des eaux est l’une des causes majeures de la mort et des maladies dans le monde. Elle est principalement due aux usines et aux industries qui rejettent des produits chimiques et des matières organiques dans les rivières (voir les causes de la pollution des rivières), les mers et les océans. Ces produits chimiques peuvent provenir aussi bien de l’exploitation minière que de l’ingestion de médicaments.

En outre, l’utilisation des engrais, des pesticides et des herbicides agricoles et horticoles augmente la concentration de nitrates et de phosphates dans les eaux, ce qui entraîne des problèmes graves comme l’eutrophisation.

Lire aussi :
Transformer la pêche : une urgence environnementale, sociale et économique

Les activités humaines directes comme la décharge des ordures domestique et l’excès de baignade et de navigation ainsi que la pêche intensive apportent des perturbations considérables à l’écosystème aquatique.

Pollution sonore

La pollution sonore provient principalement des transports tels que les camions, les avions et les trains. D’autres sources courantes incluent les klaxons des voitures, les travaux de construction et les concerts de musique. La pollution sonore peut engendrer des effets indésirables tels que le stress, la fatigue et des dommages auditifs.

Une autre source importante de bruit est la circulation routière. Les routes à fort trafic peuvent générer des niveaux sonores très nuisibles pour la santé humaine. Pour limiter l’impact des moteurs à combustion interne, certaines villes ont mis en place des systèmes de limitation des vitesses afin de réduire le bruit.

Pollution lumineuse

Les sources artificielles de lumière peuvent interférer avec notre sommeil, notre vision et notre bien-être psychologique. La pollution lumineuse est principalement due aux publicités, aux illuminations des grands centres commerciaux, aux lumières de circulation et aux lampadaires. Cette forme de pollution affecte particulièrement les zones urbaines et peut désorienter les animaux nocturnes et diminuer la qualité du ciel nocturne.

Des solutions existent pour réduire la quantité de lumière artificielle dont nous disposons. Par exemple, les lampadaires peuvent être remplacés par des modèles à basse consommation et des systèmes de contrôle de luminosité peuvent être installés pour réduire la consommation d’énergie. Les affiches publicitaires peuvent également être limitées et le temps limite pour les illuminations des centres commerciaux peut être restreint.

L’environnement est menacé par différents types de pollution. La pollution atmosphérique provient principalement des activités industrielles, agricoles et des transports. La pollution des sols est due aux déchets industriels et agricoles, aux produits phytosanitaires et aux rejets d’effluents des usines. La pollution des eaux provient des usines et des industries qui rejettent des produits chimiques et des matières organiques dans les cours d’eau. La pollution sonore est due aux transports et aux activités humaines directes. Enfin, la pollution lumineuse, bien qu’elle ne soit pas toujours visible, peut causer des dommages importants à l’environnement.

Heureusement, des solutions existent pour combattre chaque forme de pollution. Il est important de mettre en œuvre ces mesures préventives afin d’éviter que la situation ne se dégrade davantage.