alternatives pour réduire sa consommation de plastique

6 alternatives pour réduire sa consommation de plastique

Avec des initiatives telles que la pétition de « L’affaire du siècle », qui a déjà atteint plus de 2 millions de signatures, il devient difficile de nier la volonté des citoyens à vouloir changer le monde pour se tourner vers une consommation plus verte. Ainsi, quelques gestes très simples à réaliser mais pourtant encore trop peu connus offrent la possibilité d’améliorer significativement l’empreinte carbone et écologique de chacun.

En effet, l’usage de plastique est une vraie catastrophe écologique et toute personne peut, à son échelle, modifier quelques habitudes en optant pour des alternatives plus saines. Voici donc une liste de 6 astuces qui vous permettront de limiter votre impact sur la planète.

Changer les bouteilles en plastique pour des gourdes

Tout d’abord, même si vous êtes adepte des bouteilles en plastiques, il est important de savoir que celles-ci ne se réutilisent pas. En effet, fabriqués à l’aide de polyéthylène téréphtalate, ces emballages peuvent provoquer des irritations des voies respiratoires et de la peau. Ainsi, s’il est essentiel pour votre santé de limiter leur usage, c’est également le cas pour la planète puisqu’uniquement 49% d’entre elles sont recyclées, et parmi elles, seulement 20 % sont réellement transformées en nouvelles bouteilles. Alors, au lieu de priver inutilement certaines populations locales de leurs ressources en eau, utilisez plutôt l’eau du robinet qui est le produit alimentaire le plus contrôlé en France.

Si vous restez sceptique sur la qualité de l’eau du robinet ou que vous appréciez peu son goût, investir dans un purificateur d’eau peut être la solution idéale : il existe aujourd’hui des filtres à accrocher directement au robinet et qui éliminent le calcaire et autres déchets indésirés. Pour les nomades, les gourdes sont des alternatives parfaites qui, pour la plupart, occupent également la fonction de thermos. Enfin, pour ceux qui aiment quand leurs boissons sortent du réfrigérateur, l’utilisation de bouteilles en verre est nettement préférable d’un point de vue écologique !

Conserver les aliments autrement

Lorsque l’on souhaite préserver des aliments dans son réfrigérateur, les deux produits phares sont les boites de conservations style tupperware et le film étirable. Pour une alternative sans plastique, optez pour les lunchs box en métal, qui en plus d’être aujourd’hui très design, sont très résistantes : pratique pour les déplacements ! Si vous avez l’habitude d’utiliser ces boites pour le micro-ondes, choisissez alors le verre comme composant principal qui peut également se passer au lave-vaisselle. Enfin, certains pots en inox permettent de conserver les aliments tout en ayant une fonction isotherme qui garde les denrées au chaud pendant 6 heures, idéal pour les pique-niques ou les pauses déjeuner.

Miser sur la vente en vrac

Dans les grandes surfaces, la plupart des aliments sont protégés par des emballages plastiques pour conserver la nourriture plus longtemps. Cependant, pour les produits secs tels que les pâtes, le riz ou les noix, ces contenants relèvent bien plus du marketing que d’un souci sanitaire. Ainsi, de plus en plus de supermarchés et hypermarchés proposent désormais la vente en vrac de ces denrées que l’on peut alors garder dans des pots en verre.

En plus d’apporter une touche de décoration sympa à la cuisine, vous réduisez votre utilisation de plastique sans bousculer vos habitudes, ce qui constitue un premier pas idéal vers une consommation « zéro déchet ». Pour aller plus loin dans cette démarche, les magasins bio possèdent généralement un plus large choix de produits et on peut ainsi y trouver de la farine, des légumineuses, du sucre et même des biscuits qui seront d’une qualité bien supérieure à ceux que vous sélectionnez en temps normal.

Repenser les produits d’hygiène

Coton-tiges, rasoirs jetables, brosse à dents… Ces outils souvent considérés comme indispensables sont une véritable catastrophe écologique de par leurs durées de vies très courtes. Il existe cependant des alternatives qui permettent de limiter notre impact sur l’environnement tout en ne modifiant que très peu, voir pas du tout, ses habitudes. Ainsi, pour l’hygiène buccale, on peut faire le geste d’investir dans une brosse à dents en bambou : entièrement biodégradable, vous pourrez la mettre à la poubelle sans culpabilité lorsque les 3 mois d’utilisations recommandés seront dépassés.

Pour les rasoirs jetables qui ne sont pas recyclables et qui s’usent très rapidement, on opte pour ceux en inox qui sont beaucoup plus résistants et qui à terme sont même économiquement plus rentables. Pour les coton-tiges, vous pouvez choisir de les acheter biodégradables, le plastique étant simplement remplacé par du bambou, plus propre pour l’environnement. Pour ceux qui ont un objectif zéro déchet, l’oriculi en bambou est un coton-tige réutilisable à vie qui enlève efficacement les saletés dans les oreilles grâce à sa forme. Facile à prendre en main, chaque membre de la famille peut avoir le sien.

Arrêter les pailles et les couverts en plastique

Les pailles et les couverts en plastique sont un véritable désastre écologique alors même qu’ils ne sont pas réellement utiles. A-t-on vraiment besoin d’un ustensile pour boire dans un verre ? Cependant, si vous appréciez profondément ces objets, investissez dans une paille en bambou qui sera réutilisable à l’infinie en plus d’être biodégradable.

Pour les couverts en plastiques, on s’habitue dès à présent à les remplacer puisque leurs ventes vont devenir complètement interdites. Ainsi, des alternatives également en bambou existent déjà sur le marché, bien que le plus simple reste tout de même d’emmener avec soi sa fourchette et son couteau traditionnels !

Investir dans du mobilier de meilleure qualité

Réduire sa consommation de produits jetables est un bon pas vers un objectif zéro déchet, cependant, beaucoup de nos objets de décorations ou de notre mobilier sont en plastique, à l’image de certaines cabines de douche en PVC ou des abattants WC. Ainsi, pour les toilettes, préférez les abattants en bambou ou même en bois avec charnière en inox et qui sont très faciles à nettoyer. Pour la douche, optez pour la céramique ou les pierres naturelles qui, en plus d’être plus écologique, sont bien plus résistantes dans le temps. Pour les plus petits objets du quotidien, changez vos panières en plastique pour des matériaux tels que l’osier, et échangez vos chaises en plastiques pliantes par des modèles similaires en bois.

Réduire sa consommation de plastique est accessible à tous : de nombreuses solutions existent pour préserver son confort et ses habitudes tout en réduisant son impact sur l’environnement. Même si vous ne vous sentez pas encore totalement prêt pour changer l’intégralité de votre routine, chaque pas compte, aussi minime soit-il !