Comment nettoyer et bien isoler sa toiture ?

Rénover une maison c’est prendre le temps de corriger les défauts et d’améliorer l’existant, le mieux étant de travailler par priorité. Il faut regarder de fond en comble pour ne pas perdre de l’argent dans des répétitions. En dehors de l’apparence à l’extérieur et extérieure, il faut s’assurer du bon fonctionnement et de la conformité des isolations thermiques et phoniques, selon les règlements en vigueur et pour votre propre confort. A faire aussi au besoin l’audit du système de chauffage et de climatisation, ainsi que toute la plomberie le côté électrique, sans oublier le dispositif de sécurité que vous aurez déjà mis en place. Évidemment, ce sont des parties différentes de la maison et parfois ce ne sont donc pas les mêmes experts qui les regardent en totalité, mais l’idéal est d’optimiser le projet en faisant le maximum.

Concernant l’isolation, la toiture est une partie importante car 30% voire 40% de la chaleur peut s’y dissiper si elle est mal isolée. C’est elle qui nous protège principalement des intempéries, à savoir le vent, la pluie et la chaleur. Ces mêmes intempéries qui entraînent sa détérioration au fil du temps. D’ailleurs, le toit joue en plus dans l’apparence de la maison, car c’est un élément qu’on voit de loin et qui tape direct au regard. Mais bien sûr, corriger les défauts de la toiture ne suffisent pas à contenir les pertes énergétiques, mais il faut toujours combiner avec l’isolation des murs, des ouvertures et du sol.

Les ennemis de la toiture

Les principales conséquences de l’usure de la toiture, outre les pertes énergétiques, c’est l’amoncellement de salissures et de résidus. Ce qui en fait une loge idéale pour les intrus. Il peut s’agir de mousses, de parasites, de tâches diverses, ou même la présence d’autres corps végétaux, à savoir les lichens. Tout dépend aussi de l’âge du toit et de sa matière. On préconise même un entretien régulier de la toiture, car ses défauts peuvent être difficiles à détecter. Si vous êtes à la recherche d’un professionnel dans ce domaine, consultez cette entreprise de rénovation à bordeaux.

Ce professionnel pourra assurer le nettoyage de la toiture, car il dispose du matériel de sécurité pour y monter sans danger et aussi des connaissances nécessaires pour déceler tous les problèmes et par la suite y remédier. Il faudra au minimum une grande échelle, des chaussures qui adhèrent bien, des gants et un masque adaptés, et évidemment un harnais de sécurité. Le nettoyage de la toiture est d’ailleurs une tâche minutieuse, qui prend du temps et de l’énergie.

Lire aussi :
Vos euros de travaux vont-ils à une entreprise durable ?

Comment nettoyer sa toiture

Un nettoyage avec une brosse et de l’eau permet de bien nettoyer le toit. On peut faire ça avec les tuiles, mais seulement de l’extérieur. Une autre option à la brosse est de se servir de la haute pression, mais à prendre à la pincette au risque d’abîmer vos tuiles. Il faut continuer le nettoyage dans les gouttières.

Aussi, l’application de produits anti-mousses rend possible la préservation du toit sur le long terme, en se servant d’une brosse ou d’un rouleau. Il existe aussi des pulvérisateurs à basse pression, qui sont plus pratiques. La condition est de faire ce travail quand le temps est propice, sinon le produit risque de ne pas faire son effet et de se sécher ou de disparaître avant d’avoir agi. Un traitement hydrofuge sera un plus pour augmenter la perméabilité du toit. Ce produit étant destiné à agir en profondeur, son effet va pouvoir durer.  

Le mot d’ordre aujourd’hui c’est de toujours agir écologiquement, en choisissant les bons produits, bio tant que possible. Et pour maximiser la durée de vie de la toiture et sa performance, il faut éviter que des arbres viennent y faire de l’ombre ou que ceux-ci ne deviennent un chemin d’accès facile pour les corps étrangers.

Comment bien isoler sa toiture

Isoler sa toiture commence par les combles. Il existe plusieurs techniques pour le faire. On peut prendre la méthode du grenier froid. Il s’agit d’installer l’isolant entre le plafond de l’étage supérieur et le plancher du grenier directement. Pour un meilleur résultat, mettre plutôt l’isolant sous les tuiles, les ardoises, les bardeaux ou autres. Ça permet d’avoir ce qu’on appelle écran de sous toiture, correspondant à une feuille souple, étanche à l’eau, mais aussi à l’air et au vent. Elle doit néanmoins pouvoir laisser passer les vapeurs. C’est considéré comme une finition de plafond et de support complémentaire à l’installation déjà existante. L’idéal est de laisser quelques cm pour laisser échapper l’air entre l’isolant et la sous face des liteaux. De cette manière, votre bois de charpente peut respirer. On prévient de cette manière la condensation et donne du mal aux insectes et autres corps indésirables d’accéder aux combles. Et si jamais votre toit se fendille à un endroit et laisse passer de l’eau, la sous toiture permet de conduire cette dernière vers les égouts.