produire son énergie

Produire son énergie, c’est possible ?

Souhaitez-vous investir dans la production d’énergie à domicile pour réduire le montant de vos factures ? Aujourd’hui, cela est bien possible, à l’heure où les enjeux écologiques sont au cœur des préoccupations de chacun. En effet, on parle d’autoproduction pour désigner ces différentes solutions pour y parvenir. Bien qu’elle n’induise pas nécessairement l’indépendance énergétique, elle vous permet de produire tout ou partie de votre consommation en électricité. On vous propose ici quelques solutions.

L’énergie solaire

C’est la méthode d’autoproduction d’électricité la plus courante et la plus connue. Il existe différentes alternatives pour utiliser les rayons solaires comme source d’énergie. Vous pouvez :

  • installer un système de panneaux solaires ou photovoltaïques sur votre toit ;
  • placer un toit solaire, c’est-à-dire équipé de cellules photovoltaïques ;
  • avoir recours aux verres ou briques solaires pour construire votre logement.

Dans l’un ou l’autre des cas, l’énergie produite est écologique ou « verte ». L’investissement est lui-même très rentable puisqu’il vous permet de gagner près de 500 euros sur vos factures chaque année. Dans l’usage, les panneaux solaires sont beaucoup plus fréquents dans les installations. En effet, ils assurent une très grande productivité.

Pour installer un système de panneaux photovoltaïques, vous devez dépenser environ 5000 euros. Avec près de 14 panneaux et une production approximative de 3500 kWh/an, vous pourrez couvrir tous les besoins en électricité de votre logement. Toutefois, vous devez bien entretenir votre système pour lui assurer une plus longue utilisation dans le temps. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à faire des recherches supplémentaires.

énergie solaire

Par contre, vous devrez débourser jusqu’à 22 000 euros pour l’installation des tuiles solaires. Pour ce qui est des vitres et briques solaires, leur prix reste inconnu. Il faut ajouter qu’un convertisseur doit être ajouté à l’installation pour que votre alimentation puisse être desservie en électricité.

Quel que soit le système d’alimentation solaire choisi, l’énergie produite n’est pas utilisée dans sa totalité ; en réalité, seulement 30% sont exploitées. Pour améliorer les performances de votre installation, vous pouvez investir dans une batterie domestique. Celle-ci vous permettra de stocker l’énergie produite et d’optimiser votre consommation. Mieux, vous pouvez vendre le surplus d’énergie que vous ne consommez pas et vous faire un revenu supplémentaire.

L’énergie éolienne

L’énergie éolienne tire sa source dans la force du vent pour la production d’électricité. Certes, si l’installation reste semblable aux grandes éoliennes que l’on retrouve au bord des autoroutes, les pales ici sont moins grandes. Elle peut être suffisante pour couvrir tous les besoins moyens en électricité de votre famille. L’idéal est de choisir une éolienne de 3,5 kW pouvant fonctionner avec des vents d’une vitesse comprise entre 10 et 15 km/h. Il n’est pas vraiment nécessaire de choisir un grand appareil.

Selon les conditions et la puissance de l’appareil, vous devez débourser une somme moyenne comprise entre 10 000 et 40 000 euros pour l’installation d’un système d’éolienne. Votre investissement est généralement rentabilisé au bout de quinze années si le système est bien positionné et bénéficie d’une bonne exposition au vent.

Cependant, la mise en place d’une éolienne présente de nombreuses difficultés. Votre domicile doit être localisé dans une région où il y a assez de vent. Aussi, il est difficile de prédire de façon précise les mouvements du vent et sa force. Cela étant, il est préférable de faire appel à un expert pour la réalisation d’une étude d’incidence et une étude des vents. Vous devez également disposer d’une autorisation d’urbanisme.

Par ailleurs, vous devez informer vos voisins et déclarer votre éolienne au ministre fédéral de l’énergie et à la CREG (le régulateur fédéral) avant de procéder à son installation. Vous devez également prendre l’accord de votre gestionnaire de réseau. Ce dernier vous installera alors un compteur bidirectionnel.

Un autre détail, vous devez faire attention à l’emplacement de votre éolienne puisqu’elle sera amenée à vibrer. Bien qu’il soit possible de l’installer sur votre habitation, il est préférable de le placer votre éolienne domestique dans votre jardin. Théoriquement, on estime qu’une éolienne peut produire 4 fois plus d’énergie qu’un système solaire sans décroissance de son rendement dans le temps. Toutefois, elle est considérée comme moins rentable. Il est donc rare d’observer des installations d’éolienne dans les habitations.

énergie éolienne

L’hydroturbine

Installer une hydroturbine est également une excellente alternative pour autoproduire son énergie électrique. Si votre habitation se trouve à proximité d’un cours d’eau, c’est sans doute la meilleure solution. Elle convertit l’énergie hydraulique du flux d’eau en électricité. Toutefois, les exigences sont encore plus élevées.

Comme mentionné plus haut, vous devez disposer d’un cours d’eau avec un débit suffisamment puissant à proximité de votre domicile. Dans le cas contraire, n’y pensez même pas. Lorsque cette première condition est remplie, vous devez vous intéresser au processus administratif.

En effet, vous avez besoin d’une autorisation administrative d’utilisation du cours d’eau d’une période de 30 ans environ, d’un permis de construire et d’une autorisation de travaux sur le cours d’eau. Le plus grand problème ici réside dans la difficulté devenue croissante d’obtenir ces autorisations. De plus, ces procédures administratives peuvent s’avérer très longues et s’étendre même sur 2 ans.

Le recours à l’hydroturbine est une solution rare, mais très pratique lorsque vous remplissez les conditions d’accès nécessaires.

La micro-cogénération

Les chaudières à micro-cogénération se classent dans la catégorie des systèmes de chauffage. Celles-ci présentent quelques spécificités qui peuvent servir dans l’autoproduction d’énergie. Elles ont la capacité de produire de l’électricité en plus de la chaleur habituelle.

En effet, la chaudière à micro-cogénération est équipée d’un moteur à piston. Celui-ci se met en action sous l’effet du combustible, très souvent du gaz naturel, qui alimente la chaudière. De l’énergie mécanique est alors produite et transformée en énergie électrique par l’intermédiaire d’un alternateur.

Cette électricité libérée peut vous permettre de couvrir une grande partie de votre consommation quotidienne en énergie. Le seul investissement à effectuer ici réside dans l’achat de votre chaudière à micro-cogénération. Pour cela, il vous faudra dépenser une somme approximative de 10 000 euros. Bien évidemment, vous devez par la suite veiller à l’entretien de votre appareil.

Vous connaissez à présent différentes solutions pour produire vous-même votre énergie, et ainsi réduire le montant de vos factures. N’hésitez pas à choisir celle qui vous convient le mieux et à consommer une électricité verte contribuant à la réduction de la pollution et la protection de l’environnement.