voiture ecologique

Les voitures écologiques sont-elles vraiment bonnes pour l’environnement ?

voiture ecologique

Les véhicules écologiques sont en train de devenir une opportunité d’investissement majeure sur les marchés des transports américain et européen. La popularité des véhicules électriques et hybrides peut être attribuée à l’affirmation et au fait qu’ils sont bénéfiques pour l’environnement.

Et bien que cela puisse sembler logique pour la plupart, il est important de garder à l’esprit que l’impact de la possession d’un véhicule écologique est directement affecté par des facteurs externes, comme la ville dans laquelle vous vivez. Voici quelques faits sur les véhicules écologiques et comment ils affectent l’environnement.

Hybride contre électrique

Les voitures purement électriques ont le plus grand potentiel d’impact positif sur l’environnement. Elles sont alimentés par des batteries, et la plupart peuvent être rechargés en les branchant sur une prise électrique. Cela signifie que toute source produisant de l’électricité, des centrales aux panneaux solaires, peut être utilisée pour recharger la batterie d’un véhicule.

Les voitures hybrides utilisent un moteur à essence traditionnel et un moteur secondaire, généralement électrique ou à hydrogène. Ce deuxième moteur intervient pour aider le moteur à essence, augmentant ainsi le rendement énergétique.

Moins d’émissions

Les combustibles fossiles brûlés dans les moteurs traditionnels génèrent des gaz nocifs qui s’accumulent dans notre atmosphère. Les voitures électriques ne produisent pas de déchets et leur popularité croissante se traduit par une diminution de la quantité de pollution atmosphérique produite.

Les voitures hybrides produisent encore des gaz d’échappement toxiques, mais leur moteur secondaire leur permet de produire moins que les moteurs traditionnels. En outre, une voiture hybride peut être modifiée pour utiliser un carburant de remplacement au lieu de l’essence, tel que l’éthanol et le biodiesel. Leur utilisation pourrait potentiellement réduire les émissions des véhicules de 97%.

Moins de consommation de carburant

L’approvisionnement en combustibles fossiles de notre planète n’est pas illimité. Un jour les réserves seront épuisées (ou pas) et les sources de carburant de remplacement ne seront plus une option. Les voitures électriques ne consomment pas d’essence, ce qui vous permet d’économiser de l’argent. Mais vous n’avez pas non plus à vous soucier de consommer une partie d’un approvisionnement en carburant limité. Les voitures hybrides utilisent toujours de l’essence, mais elles consomment beaucoup moins et ont donc moins d’impact sur la réserve disponible.

Ressources renouvelables

Un véhicule hybride converti pour fonctionner à l’éthanol ou au biodiesel n’a aucun impact sur l’approvisionnement en essence. Non seulement cela, mais ils peuvent être produits à partir de plantes, qui peuvent être cultivées industriellement pour produire plus. Cela signifie que, contrairement au pétrole, ces combustibles ne sont pas limités et ne seront pas épuisés. Ceci, associé aux faibles émissions causées par ces carburants, les rend idéaux pour une utilisation dans des voitures respectueuses de l’environnement. Une augmentation de la popularité des biocarburants pourrait créer un avenir plus propre, qui taxerait moins les approvisionnements en pétrole.

Un véhicule respectueux de l’environnement peut avoir un impact important sur l’environnement, selon votre lieu de résidence. Certaines personnes restent sceptiques quant à leur contribution réelle à la protection de l’environnement, mais cela peut s’expliquer par le fait que les véhicules respectueux de l’environnement ne sont devenus que récemment des produits grand public.

Il a été prouvé que les véhicules hybrides et électriques réduisaient les émissions nocives dans l’environnement. Il n’est donc pas surprenant qu’ils attirent autant d’attention. Malgré leurs incohérences mineures, les véhicules respectueux de l’environnement sont plus efficaces sur le plan de l’environnement que leurs homologues énergivores.