capsule de café

Le problème des capsules de café et les alternatives écologiques

De nombreuses personnes se sont habituées à utiliser des machines à portion individuelle pour préparer leur tasse de café du matin. Non seulement ces dosettes de café (comme les capsules Nespresso ou Tassimo) sont pratiques à utiliser, mais elles sont également disponibles dans un assortiment de saveurs et de types de café pour satisfaire les goûts de chacun. Bien que les dosettes de café soient une commodité des temps modernes, elles ont un côté sombre. La grande majorité de ces capsules de café en plastique finissent dans nos décharges, contribuant au problème croissant de la pollution plastique. Heureusement, il existe des alternatives viables à la dosette à usage unique et même les distributeurs de café, comme la marque française L’Originel, font de leur mieux pour résoudre le problème.

Qu’est-ce qu’une capsule de café ?

Les capsules de café, comme les dosettes Nespresso, sont généralement remplies de suffisamment de marc de café pour une seule tasse de boisson caféinée (ou décaféinée). Elles sont souvent constituées de petits récipients en plastique munis d’un couvercle en aluminium. Une fois le café distribué, les récipients ne sont plus utilisés et sont jetés.

Les dosettes de café se retrouvent dans une variété d’endroits après avoir été jetées. La majorité d’entre elles finissent leur vie dans des décharges, bien qu’une bonne partie se retrouve dans les rivières, les lacs et finalement les océans. Les récipients en plastique finissent par se séparer en petits morceaux, ce qui peut mettre en danger la faune.

Pourquoi sont-elles si populaires ?

Les dosettes de café existent depuis les années 90, mais leur popularité n’a explosé que récemment. L’augmentation des capsules de café à usage unique s’est produite en 2012, lorsque le nombre d’utilisateurs de dosettes est passé à environ 10%.

Ce nombre n’a cessé d’augmenter au fil des ans. Selon une étude récente, plus de 40% des européens ont acheté une machine à café à une seule tasse à un moment donné. La commodité est la principale raison pour laquelle les gens se tournent vers ces machines, et des entreprises comme Keurig et Starbucks, les ont rendues plus accessibles que jamais.

Les dosettes de café sont difficiles à recycler

Un gros problème avec les dosettes de café est qu’elles sont souvent trop petites pour être recyclées. Les systèmes de tri utilisés dans les usines de recyclage ont du mal à les ramasser, ce qui signifie que la plupart d’entre elles finissent à la poubelle.

Il existe quelques entreprises qui utilisent des capsules de café en aluminium, qui sont plus faciles à recycler. L’inconvénient, cependant, est que l’exposition à l’aluminium est un problème de santé. Heureusement, certaines entreprises envisagent de fabriquer des dosettes en polypropylène, qui peuvent être déchiquetées et recyclées. Certaines personnes recyclent leurs capsules de café et transforment des capsules Nespresso en bijoux !

Combien de dosettes finissent dans les décharges ?

Il est difficile de déterminer combien de capsules de café finissent à la poubelle sur une base annuelle. Certains chercheurs estiment qu’il y avait suffisamment de dosettes de café enfouies dans les décharges en 2014 pour faire le tour de la Terre 10,5 fois, bien que d’autres estimations évaluent ce nombre à 12. Rien qu’en 2018, Keurig a vendu près de 10 milliards de K-Cups, bien que son nouveau format soit recyclable.

En parlant de capsule de café recyclable, de plus en plus d’entreprises proposent des alternatives écologiques. L’entreprise française L’Originel par exemple a opté pour une capsule de café biodégradable : une capsule végétale 100% compostable !

capsules café l'originel

Options compostables et biodégradables

Tout d’abord, définissons les termes correctement.

Biodégradable fait référence à tout matériau qui se désintègre dans l’eau, le sol ou l’air au fil du temps à l’aide d’organismes tels que des bactéries et des enzymes. Cela peut se produire en peu de temps ou prendre des années. D’autre part, le terme compostable fait également référence à quelque chose qui se décompose dans la nature, mais il doit augmenter les niveaux de nutriments des sols. Il doit également se désintégrer assez rapidement et au même rythme que les autres matières qui sont compostées.

Mais il n’y a actuellement aucune exigence légale concernant la durée de cette décomposition, seulement une norme de l’industrie qui stipule que les matériaux doivent se décomposer complètement en six mois ou moins dans une installation de compostage. Ainsi, même si cela est indiqué sur la boîte, vos capsules biodégradables peuvent toujours poser problème. Certaines peuvent ne pas être compostables du tout, certaines peuvent être compostables dans les usines de transformation, mais pas dans le compostage à domicile, nécessitant des conditions spécifiques de chaleur et d’humidité.

On peut dire la même chose du plastique biodégradable qui n’est pas recyclé avec du plastique normal, ce qui peut générer de la confusion chez le consommateur qui pourrait finir par le jeter dans la mauvaise poubelle. Je vous conseille donc fortement de vous tourner vers une marque telle que L’Original qui est le seul fabricant de café en capsules biodégradables, compostables, selon un engagement et un mode de production écodurable.

Capsules de café rechargeables

Les déchets plastiques continuant d’être un problème dans le monde entier, la meilleure façon d’améliorer l’environnement est de réduire complètement notre dépendance à l’égard des plastiques à usage unique. À cette fin, la meilleure alternative est les dosettes de café qui sont rechargeables et réutilisables. Ces dosettes ne sont pas jetées après utilisation et peuvent être nettoyées et remplies quotidiennement.

Plusieurs entreprises proposent des capsules réutilisables. Assurez-vous simplement que la capsule rechargeable s’adapte à votre machine avant d’en acheter une.

Quel avenir pour les dosettes de café ?

Compte tenu des préoccupations environnementales, l’avenir des capsules de café reste en question. Si les entreprises sont en mesure de produire des alternatives plus écologiques au modèle en plastique, il est possible que les dosettes à portion individuelle continuent de gagner en popularité. Si les préoccupations environnementales ne sont pas prises en compte, il existe heureusement d’autres alternatives qui, espérons-le, remplaceront les dosettes à usage unique une fois pour toutes.

Au final, chacun trouvera la solution la plus adaptée à ses besoins en fonction de ses priorités, que ce soit le temps, la commodité ou le prix. Mais pour le moment, nous ne pouvons pas éviter de prendre en compte dans nos choix l’impact environnemental de nos habitudes et pour prendre des décisions écologiquement rationnelles, nous devons admettre qu’il faut une réduction radicale des produits à usage unique dans le monde.

Pour Greenpeace, la solution doit être “un abandon des modes dépendants jetables vers un nouveau modèle commercial qui priorise la réduction des besoins en matières premières, grâce à des conceptions de produits alternatives et des produits durables et réutilisables.”

C’est la durabilité de l’avenir.