Plastique toxique

Plastique toxique : apprendre à reconnaître les différents types

Il semble que presque chaque jour de notre vie, nous découvrons une nouvelle toxine dans notre maison présumée sûre. Qu’il s’agisse de la bouteille d’eau que vous buvez ou des plats en plastique dans lesquels vous stockez vos aliments, des poisons s’infiltrent dans votre maison et dans votre corps. Cependant, tous les plastiques ne sont pas mauvais. Le plastique en général est une ressource très utile car il nous permet de réutiliser les produits à maintes reprises, préservant ainsi les ressources. Jetons un œil à différents types de plastique et apprenons à reconnaitre un plastique toxique (ou non) et sûr à utiliser.

L’une des parties les plus importantes du traitement des plastiques, à la fois pour la santé et l’environnement, est de nous familiariser avec les différents types de plastique (toxique ou non). Saviez-vous que le BPA (bisphénol A), le produit chimique hautement toxique présent dans le plastique, est lié à l’obésité, au cancer et aux problèmes endocriniens chez les fœtus et les enfants ? Afin de vous aider à vous renseigner sur ces questions, voici un guide sur les 7 types de plastique qui existent et ce qu’ils signifient pour notre corps et la planète.

Apprendre à reconnaitre un plastique toxique

La première chose pour apprendre à reconnaitre un plastique non toxique est d’essayer ceci : sortez un emballage en plastique de votre placard, le plus typique (une bouteille d’eau par exemple). Quelque part sur cet emballage se trouve (peut-être) un pictogramme indiquant sa nature (HPDE ou PVC par exemple). Ce code d’identification a été créé en 1988 par la Society of Plastics Industry. Il s’agit d’un label mondial, privé, individuel, et non contrôlé : le marquage d’identification est appliqué de façon volontaire, c’est-à-dire que celui-ci n’est (hélas) pas obligatoire ; il peut être utilisé librement et il n’y a aucun contrôle sur son utilisation. Pour en savoir plus, je vous invite à découvrir ces différents pictogrammes ICI.

Certains plastiques sont moins toxiques et plus écologiques et d’autres beaucoup moins; certains sont plus faciles à recycler, d’autres beaucoup moins. Découvrez-les ci-dessous :

1. Polytéréphtalate d’éthylène

Le polytéréphtalate d’éthylène, plus connu sous le nom anglais polyethylene terephthalate ou PET, que l’on trouve également avec l’abréviation PETE, est habituellement de couleur claire : la grande majorité des récipients et bouteilles jetables pour boissons et aliments sont faits avec ce plastique. Vous le trouverez aussi dans vos contenants de produits de nettoyage ménagers. Ce plastique est relativement sûr, mais il est important de le garder à l’abri de la chaleur, car il pourrait provoquer une infiltration de substances cancérigènes (comme le trioxyde d’antimoine ignifuge) dans vos liquides. De plus, la nature poreuse de sa surface permet aux bactéries et à la saveur de s’accumuler, évitez donc de réutiliser ces bouteilles comme récipients de fortune. Ce plastique est généralement bien recyclé.

2. Polyéthylène haute densité

Le polyéthylène haute densité, ou PEHD, est utilisé pour la plupart des bouteilles de lait, des bouteilles de détergent et de jus, des pots à beurre et des contenants d’articles de toilettes. Habituellement de couleur opaque, ce plastique est considéré comme sûr et présente un faible risque de lessivage. Il est récupéré par la plupart des programmes de recyclage.

3. Polychlorure de vinyle

Le polychlorure de vinyle, connu sous le sigle PVC (sigle venant de l’appellation anglaise polyvinyl chloride), est utilisé pour fabriquer des emballages alimentaires, des bouteilles d’huile de cuisson, des rideaux de douche, des matelas gonflables et les tuyaux de plomberie courants. Le PVC, bien que résistant en termes de solidité, n’est pas considéré comme sûr pour la cuisson ou la chauffe. Le PVC contient des produits chimiques appelés phtalates qui interfèrent avec le développement hormonal. Ne cuisinez jamais à l’aide d’un emballage alimentaire de ce type, surtout dans un four à micro-ondes. Vérifiez les étiquettes des jouets gonflables, des jouets pour bébé, etc. pour vous assurer qu’ils sont exempts de PVC (et de phtalates et de BPA). Ce plastique est rarement accepté par les programmes de recyclage.

Il s’agit donc d’un plastique toxique pour l’alimentaire chauffé en général !

4. Polyéthylène basse densité

Le polyéthylène basse densité (PELD) est utilisé pour fabriquer des sacs d’épicerie, certains emballages alimentaires, des bouteilles compressibles (type bouteille de ketchup) et des sacs à pain. Ce plastique est considéré comme relativement sûr. Le problème avec le PELD est principalement environnemental : il n’est pas vraiment recyclable. Essayez donc de les réutiliser comme sacs d’épicerie ou autre plutôt que de les jeter après une seule utilisation. Pour les sacs d’épicerie (si votre épicerie locale en propose toujours), gardez-les et prenez-les avec vous lorsque vous retournez faire des achats afin de ne pas en prendre de nouveaux. D’autres commerces utilisent encore des sacs d’épicerie en plastique, comme certains bureaux de tabac : gardez toujours un sac sur vous afin de le réutiliser à l’infini !

5. Polypropylène

Le polypropylène, ou PP, est un plastique couramment utilisé et sûr. Vous trouverez souvent des sacs de nourriture, des gobelets et des bouteilles en plastique, des flacons de médicaments et d’autres articles de stockage des aliments dans ce plastique.

Les articles courants produits avec ce plastique sont les pots de yaourt, les boites de médicaments, les ustensiles de cuisine et les contenants en plastique “micro-ondes”. Le polypropylène est considéré comme allant au micro-ondes car il résiste à la chaleur et ne se déformera donc pas au micro-ondes. Cela ne signifie pas qu’il est sain pour vous de consommer des aliments qui y ont été cuits au micro-ondes ! Il est toujours préférable de passer des aliments au micro-ondes dans des récipients en verre. Tant que vous évitez les micro-ondes, le PP est considéré comme un plastique sûr. Il est maintenant recyclé.

6. Polystyrène

Le polystyrène (PS) est utilisé pour fabriquer la plupart des contenants jetables. Il est également très courant dans les emballages, tels que les boites d’œufs. Des preuves accablantes suggèrent que ce type de plastique relâche des produits chimiques potentiellement toxiques, en particulier lorsqu’il est chauffé. Il serait sage d’éviter autant que possible ce plastique toxique. De plus, il est difficile à recycler. Pire encore, lorsqu’il n’est pas recyclé, il faut des centaines et des centaines d’années pour qu’il se décompose !

7. Le reste du plastique toxique et non toxique

Cette dernière catégorie englobe essentiellement “tout le reste” et est composée de tout nouveau plastique, y compris les bioplastiques, et pourrait également être composée de différents types de plastiques. L’utilisation du plastique dans cette catégorie est à vos risques et périls car vous ne savez pas ce qu’il peut contenir. Le polycarbonate entre dans cette catégorie, il contient du bisphénol A (BPA) hautement toxique. Les produits fabriqués avec ce plastique toxique sont des biberons et des bouteilles d’eau, des équipements sportifs, des appareils médicaux et dentaires, des CD et des DVD, ainsi que des pièces informatiques et d’autres composants technologiques. Il est sage d’éliminer tout produit lié à la nourriture ou à la boisson dont on sait qu’il contient du BPA. Il est difficile de recycler ces plastiques !

Conclusion sur les plastiques toxiques

Honnêtement, vous devriez éviter autant que possible les plastiques, mais cela peut être difficile dans une société aussi dépendante du plastique. Si vous comptez les utiliser, vous devez vous rappeler lesquels sont moins dangereux. Pour résumer, les plastiques des catégories 2, 4 et 5 sont généralement considérés comme sûrs. Mais évitez de les mettre au micro-ondes, même s’ils sont étiquetés “micro-ondes”. Les plastiques 1, 3, 6 et 7 doivent être utilisés avec une prudence variable à extrême, en particulier avec des aliments ou des boissons. Parmi ceux-ci, le plastique 1 (polytéréphtalate d’éthylène) n’est pas trop mal, mais doit être stocké dans des environnements frais et ne doit pas être réutilisé.

Même s’il existe des plastiques “sûrs”, il faut les éviter autant que possible. Faites-vous plaisir, à votre corps et à l’environnement et essayez de vous en tenir au verre, au métal, au bambou et à d’autres matériaux respectueux de l’environnement. Les fabricants améliorent l’utilisation de plastiques sûrs et non toxiques pour créer leurs produits. Cependant, il est toujours avantageux de savoir ce que vous achetez et mettez potentiellement dans votre corps. Les plastiques à surveiller sont le PVC, le polycarbonate et le polystyrène car ils sont les plus toxiques et, une fois jetés, ils continueront à répandre des toxines dans le sol. Gardez votre famille en sécurité et découvrez comment adopter un mode de vie durable.