Voyager en van est-il écologique ?

Partir à la découverte des routes de France et d’Europe à bord d’un van est une pratique de plus en plus courante. La vanlife rassemble autour d’elle un nombre croissant d’adeptes, séduits par ce mode de vie alternatif et libre. Mais est-ce vraiment écologique ? Et comment réduire l’empreinte écologique liée au voyage en van ? Cet article se propose de répondre à ces questions.

Si ce mode de vie (vanlife) ou cette façon de voyager (en van) vous intéresse, nous vous conseillons de consulter ce blog vanlife et voyage.

Quels sont les avantages du van pour voyager ?

Le van offre un mode de transport économique, mais pas seulement. Voyager en van permet de s’adapter à son budget et à ses envies, notamment en matière de visites touristiques : on peut à la fois profiter de lieux inaccessibles à pied ou en voiture classique et naviguer à sa guise entre chaque étape.

En outre, le van est à la fois un mode de transport et un logement. Lors des pauses, il suffit de se garer pour dormir sur place et ainsi éviter les frais d’hôtel qui peuvent rapidement être importants lors d’un long voyage. Enfin, le van offre la possibilité de cuisiner sur place et ainsi de réduire ses dépenses alimentaires.

Voyager en van est-il favorable à l’environnement ?

L’avantage économique lié au voyage en van est souvent mis en avant, mais voyager écologiquement suppose d’aller plus loin que le simple prix. Parmi les critères à prendre en compte pour un voyage responsable, on trouve la consommation de carburant et donc la pollution associée.

La consommation de carburant d’un van est proportionnelle à sa taille et à son poids. Un van petit et léger sera donc un meilleur choix pour limiter son empreinte carbone. De plus, l’utilisation d’un carburant moins polluant comme le GPL ou le BioEthanol permettra de diminuer drastiquement les émissions de CO2.

Comment optimiser sa consommation de carburant ?

Voici quelques conseils simples pour optimiser votre consommation de carburant :

Limiter les arrêts

Un point important pour limiter sa consommation de carburant est de rouler sans interruption. On peut planifier ses arrêts pour éviter les embouteillages et ne pas avoir à stopper plusieurs fois afin de récupérer des informations sur son parcours. Préférez donc la cartographie en ligne et les GPS aux panneaux indicateurs routiers pour éviter les surprises !

Lire aussi :
Voyager en réduisant son empreinte carbone : comment se rendre à l'aéroport ?

Choisir le bon itinéraire

En fonction de votre destination et de votre temps disponible, choisissez un itinéraire le plus court possible. Privilégiez les grands axes plutôt que les petites routes sinueuses, même si elles sont plus belles. Les routes secondaires font en effet consommer jusqu’à 10% de carburant supplémentaire.

Adapter sa conduite

Une conduite adaptée permet de réduire sa consommation de carburant et donc d’être plus éco-responsable (en savoir plus). Il est recommandé de doubler le moins possible et respecter la limitation de vitesse. Rétrograder le plus tôt possible en descente et rétrograder à 2500 tours/minute en montée permet aussi d’économiser du carburant et d’être plus respectueux de l’environnement.

Entretenir régulièrement son véhicule

Pour maintenir une consommation optimale, il est important de maintenir son véhicule en bon état et de faire réaliser les entretiens prévus par le constructeur. Des pneus usés, des freins mal entretenus ou encore un filtre à air encrassé peuvent provoquer une hausse de consommation jusqu’à 30% en plus.

voyager en van

Quelles autres solutions pour voyager plus écologiquement ?

Outre la conduite et l’entretien de son véhicule, il existe d’autres solutions pour voyager plus écologiquement en van et réduire votre empreinte carbone lorsque vous voyagez. Voici quelques astuces simples qui contribueront à réduire au maximum l’impact environnemental.

  • Recycler ses déchets en les triant et en les jetant dans les poubelles appropriées. Utilisez des produits non toxiques, biodégradables et sans emballage pour faciliter le recyclage.
  • Réduire sa consommation d’eau en limitant les douches et en remplissant les bouteilles directement à la source plutôt qu’avec l’eau du robinet.
  • Économiser l’électricité en limitant l’utilisation des appareils électroniques et en installant des panneaux solaires pour l’alimentation.
  • Se déplacer à pied ou à vélo en priorité lors des escales pour limiter l’utilisation du van.

La vanlife est une façon dynamique et libre de découvrir le monde et les véhicules aménagés sont aujourd’hui des outils indispensables pour voyager écolo. Le choix d’un véhicule adéquat, le respect de certaines règles de conduite et d’autres gestes simples permettent de compenser l’impact environnemental lié au voyage en van. Une belle opportunité de combiner liberté et responsabilité !